La facturation en portage salarial

Le portage salarial implique la réalisation de missions moyennant une rémunération versée par le client concerné. Pour ce faire, il faut établir une facture qui donne des détails clairs sur le chiffre d’affaires que peut rapporter votre travail. De ce chiffre d’affaires peut être établi le calcul du salaire en portage salarial. Voici quelques bons conseils pour une bonne facturation.

Un document comptable utile

Dans toute prestation de produit ou de services, la facture est un document comptable nécessaire à la clarté de la transaction. Elle témoigne de la créance du client envers son fournisseur. En matière de portage salarial, c’est à la société de portage que revient cette tâche étant incluse dans la gestion administrative.

Il est quand même possible pour le salarié porté de faire un suivi de l’établissement de la facture, un avantage que certaines sociétés de portage offrent à leurs salariés.  D’autant plus que de cette facturation va dépendre votre revenu issu du calcul du salaire en portage salarial.

Les modes de tarification possibles

Il existe plusieurs types de tarification possible pour établir une facture. A commencer par le tarif forfaitaire. Il s’agit d’un tarif à la prestation c’est-à-dire qui englobe tout le travail quelle que soit la durée.

Vient ensuite le THM ou Taux Horaire Moyen qui, comme son nom l’indique permet de fixer la rémunération à l’heure travaillée. Rarement utilisé dans le milieu du portage salarial, il peut quand même servir pour facturer les prestations ponctuelles et celles qui sont de courte durée.

Enfin, il y a le plus courant et peut-être également le plus avantageux : le Taux Journalier Moyen ou TJM. Cette tarification vous permet de décider de la durée de la prestation ainsi que de la rémunération nécessaire. Le calcul du salaire peut aider à fixer un montant précis.

Paiement selon la facture

Il faut savoir aussi que la durée la mission est un facteur important pour décider du mode de tarification à appliquer ainsi que du tarif lui-même. En cas de courte mission, le paiement à la fin de la prestation est évident.

En cas de mission plus longue, la facture est envoyée tous les mois afin de permettre une rémunération mensuelle régulière. Un calcul du salaire vous fixera sur les revenus à percevoir de la société de portage.

Toujours est-il que pour éviter les retards de paiement et l’avancement des frais parfois nécessaires à l’exécution de la mission, il est possible de demander un acompte au client à raison de 30% dès le début. Vous percevrez le reste à la fin. Bref, toute prestation mérite une facture. Prenez soin d’en établir un qui suive les normes.



Laisser un commentaire